RNDD 2022

5èmes Rencontres normandes du développement durable

Le 15 novembre 2022
Événement rassembleur organisé par la Région Normandie et l’Agence normande de la biodiversité et du développement durable, ces Rencontres sont l’occasion pour près de 700 acteurs du territoire de débattre et de partager leur pratique concrète du développement durable.

Cette année, les Rencontres seront l’occasion de mettre en avant les stratégies et démarches de transition.

L’événement s’inscrit dans l’Agenda 2030 et ses 17 objectifs de développement durable.
Programme
Filtrer par
Réinitialiser les filtres
15 novembre 2022
09h30 - 12h30

Plénière - Avec la présence exceptionnelle de Rob Hopkins
Le MoHo

Le terme de “transitions” devenu omniprésent dans le langage courant et politique, désigne initialement un passage d’un état d’équilibre à un autre. Repris pour décrire de nombreux phénomènes, il insiste sur leur caractère à la fois progressif et profond, complexe car systémique, généralisé à tous, sans être un simple ajustement ni une révolution brutale.


Popularisé par Rob Hopkins, initiateur du mouvement mondial des villes en transition, dans son Manuel de Transition (2008), le terme est repris par des philosophes de l’environnement, biologistes, économistes, juristes, géographes puis politiques.
Une transition peut être un projet de société, qui s’incarne dans des politiques publiques, qu’elles soient transversales (comme pour les transitions territoriales ou écologiques) ou sectorielles (transitions énergétiques ou agro-alimentaires par exemple). La transition suppose alors une intentionnalité et des actions collectives. À l’instar de l’expression « développement durable », dont il a pris progressivement le relais dans de nombreux discours scientifiques ou politiques au milieu des années 2010, le terme de transition (ou l’expression « en transition ») a pour point commun de faire appel à un changement global. Par rapport au développement durable, la transition ouvre un champ de changement plus large, puisque l’idée de développement, qui reposait sur l’idée de progrès linéaire et de croissance économique, n’y est pas un présupposé. Les projets de transition peuvent partager des constats critiques sur un système actuel à modifier, mais ils diffèrent sur le nouveau système vers lequel tendre.


Dans un monde complexe, aux multiples interactions, les transitions ne seront pas forcément linéaires et reproductibles. Même si tous s'accordent sur des enjeux communs (décarbonation, optimisation de l’utilisation des ressources, préservation des écosystèmes…), il n’est pas possible de généraliser les moyens et les actions à mener qui doivent être adaptés à la réalité de chaque territoire, aux cultures, préoccupations et enjeux locaux.
Il ne s’agit donc pas de plaquer des solutions toutes faites mais d’inventer collectivement les territoires et organisations de demain.
 
Alors comment réussir à imaginer une vision collective, à formuler un projet qui convienne à tous, porté par tous, pour se projeter dans un avenir où les humains prendraient soin les uns des autres et des écosystèmes ?
Comment faire différemment sur tous les sujets qui concernent la vie pratique des habitants sur un territoire, pour plus de bien-être en étant compatible avec les limites de la planète ?
Que peut-on faire sur son territoire, dans son organisation, pour trouver les voies et les façons d’aborder les choses afin de les rendre désirables ?  Comment s’appuyer sur les initiatives citoyennes pour donner du sens à une démarche de transition ?

 

  • 9H30 – 12h30 : table ronde en présence de :
    Hervé MORIN, Président de la Région Normandie,
    Didier PERALTA, Président de l’Agence normande de la biodiversité et du développement durable (ANBDD)
    Rob HOPKINS, cofondateur du mouvement international des villes en transition
    Samuel AUBIN, Directeur du Collège des transitions sociétale
    Philippe NANTERMOZ, consultant, ex PDG de LEGALLAIS

    Animation : Johann KOULLEPIS
Intervenants :
Rob
Hopkins
Samuel
Aubin
Philippe
Nantermoz
15 novembre 2022
12h30 - 14h30

Buffet et café des Rencontres
Le MoHo

Durant le déjeuner proposé par le SPOT Traiteur, plusieurs acteurs du territoire proposent des stands d’informations et des animations. Venez les découvrir sur leur stand !

  • CRESS Normandie : Carteco, qui sont les structures normandes de l'ESS engagées pour la transition écologique ?
  • GRAINE Normandie : Un réseau des acteurs de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable, pour quoi faire ?
  • Les vagabond.e.s de l'énergie : Jeux de société rapides / Inventons nos vies bas carbone version courte.
  • URCPIE : Présentation d’outils et démarche d’accompagnement aux stratégies de transition.
  • OFB : Les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation des territoires, Life ARTISAN.
  • Earth Moov'
  • SNCF : Le futur est en marche, SNCF acteur de la transition.
  • CEREMA : Partage documentation du CEREMA et Focus sur le projet CUBE.S.
  • Ecolieu PAHA : Présentation de l’écolieu PAHA et de la micro-entreprise Hauts Lieux de transition écologique.
  • Ecophile : Jeu du territoire écologique.
  • REGAL : Découvrez le réseau des acteurs de la lutte contre le gaspillage alimentaire.
  • France Nature Environnement : A la découverte des sentinelles de la nature !
  • Agence Normande de la Biodiversité et du Développement Durable (ANBDD) : Présentation des ressources de l'ANBDD et du dispositif  "Ambassadeurs des ODD"

De 13h30 à 14h15, sur le temps du café (et du thé), des présentations de projets plus spécifiques vous sont proposées, comme suit :

  • Agence régionale de la santé (ARS) : Concertation autour du Programme Régional Santé Environnement.
  • Horizons Solidaires : Présentation du projet mutualisé Normandie-Sénégal pour la gestion des déchets et l’économie circulaire.
  • Agence Normande de la Biodiversité et du Développement Durable : Présentation de ressources sur les labels, les référentiels, les reconnaissances pour mener sa stratégie de transition (à l’attention de tout public).
  • Métropole Rouen Normandie : Présentation de la Maison des transitions.

 

Intervenants :
Nadège
Carlier
Sacha
Legrain
Les Vagabond.es de l'énergie
Clément
Bresciani
Nathalie
Buisson
Bertrand
Robert
Emilie
Da Silva
Philippine
De Saint Remy
France Nature Environnement
REGAL
Zaynab TERA – Horizons Solidaires
Nathalie
CORDIEZ-GAROUCHE
15 novembre 2022
14h30 - 17h00

Ateliers, balades et spectacle
Le MoHo

Atelier 1 : Au coeur d'une émission radio "Lieux de transition, lieux d'expérimentation"


Ces lieux (professionnels, citoyens, privés), émergent partout sur le territoire normand. Vecteurs de stimulation des idées, de croisements disciplinaires, de participation citoyenne, ils agissent pour la
transition écologique par des formats et des espaces protéiformes et inventifs : du café associatif à la friche réhabilitée, à la campagne ou en ville...


Pour explorer cette diversité, l'atelier propose de se plonger au coeur d'un studio de radio éphèmère pour décortiquer, dans un premier temps, les différents modèles sociaux, démocratiques, économiques
et sociétaux qui composent une pluralité d’expériences aussi multiples que réjouissantes.

A partir d’interviewes, d'anecdotes et de témoignages, il s’agit de saisir ce qui constitue les visions que portent ces initiatives en faveur de la transition écologique et de l'utilité sociale.

Dans un second, il s’agit de tenter la construction d'un plaidoyer collectif autour des questions de gouvernance, de modèle économique, d’utilité sociale et environnementale.
 
Atelier 2 :  Quelles stratégies des collectivités normandes face aux défis planétaires ?


Année après année, les rapports des scientifiques s’accumulent pour montrer l’urgence à agir face à la crise climatique et de la biodiversité. Pour y répondre, à l’échelle internationale, l’ONU s’est dotée en 2015 d’un plan d’actions universel pour l’humanité et la planète : l’Agenda 2030.


En Normandie, des collectivités territoriales pionnières se saisissent de ces enjeux et développent des démarches territoriales de transition qu’ils s’agissent de communes, de communautés de communes, de la métropole ou de la Région.

Comment ces acteurs ont-ils structuré leur démarche de développement durable ? Comment lancer une démarche de transition sur son territoire lorsque l’on débute ? Comment relancer une démarche de développement durable ? A travers des retours d’expériences et des récits d’acteurs du terrain, il s’agira d’identifier les ingrédients indispensables pour agir dans les territoires en faveur de la transition.
 
Atelier 3 : Quels outils, quels formats pour l’empouvoirement des jeunes ?

84 % des jeunes se déclarent inquiets, 59 % extrêmement inquiets. Plus de 50 % se sentent tristes, anxieux, en colère et impuissants. 40 % des jeunes hésitent fortement à avoir des enfants en raison de l'avenir incertain qui les attend... Touchés de plein fouet par l’éco-anxiété, les jeunes placent le climat comme leur préoccupation majeure : Moins de bla-bla, plus d’action, voilà le mantra de la génération dite des "sustainable natives”.

Dans ce contexte mêlé de stress et d'envie d’agir, comment sensibiliser et mobiliser les jeunes éloignés de ces enjeux ? Comment encourager davantage l’engagement et le passage à l’acte ? Avec quels outils, par quels formats ?  Quelles nouvelles pratiques développer ? Comment favoriser les démarches participatives ? Quelles garanties pour l’action des jeunes ?

L’Institut international des droits de l’Homme et de la paix accompagne depuis 5 ans les jeunes normands à s’engager en faveur des Objectifs de Développement Durable. Grâce à une approche pédagogique participative, collective et centrée sur l’apprenant, l’Institut développe des outils d’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique qui permettent aux jeunes de comprendre les enjeux actuels et la manière dont ils peuvent s’engager. L’atelier propose de découvrir cette méthode d’éducation et de s’emparer d’outils pour permettre d’accompagner cette jeune génération qui réserve un potentiel d’action puissant  !

Atelier 4 : Les ingrédients naturels des projets de transitions : la participation et l’accompagnement des changements.


Tout projet, démarche, stratégie de transitions, pour réussir, doit intégrer dès l’amont les humains qui le composent. Puisqu’il s’agit d’évolutions, de transformations, ou encore de cheminements, il est indispensable de comprendre que les populations, usagers, parties prenantes concernés doivent participer à déterminer les chemins des changements qui les concernent pour mieux y adhérer et y jouer leur rôle.


Nombre de ceux qui accompagnent ces transitions innovent et inventent de nouveaux process pour créer les conditions de cette participation et des imaginaires collectifs enthousiasmants. Par la mise en récits des transitions, en s’appuyant sur l’intelligence collective, en favorisant les initiatives citoyennes…  S’écrit ainsi collectivement la vision souhaitée de nos territoires ou de nos organisations et ce récit d’un avenir souhaitable et partagé par tous, devient un levier d’actions, de mise en mouvement et d’adhésion.
 
Atelier 5 : Transition des métiers et métiers de la transition.


Chacun s'accorde à reconnaître que l'évolution des métiers et des compétences est une condition sine qua non de la réussite d’une démarche de transition. Pour avoir un impact majeur, cette démarche peut notamment s’appuyer sur deux aspects. Soit en impliquant l’ensemble des collaborateurs d’une structure pour qu’ils intègrent les enjeux écologiques et sociaux dans toutes leurs activités soit en agissant sur les contenus de formations et donc, sur les connaissances et compétences de certains métiers dans des secteurs qui ont un fort impact environnemental (bâtiment, industrie, transport, gestion des espaces verts…). Il s’agit notamment d’intégrer le rapport utilité sociale / impact écologique lors de la conception de tout projet.

L’atelier permettra de montrer au travers de l’exemple du projets des services de Malaunay comment questionner les missions de l’ensemble d’une communauté de travail via à vis de sa démarche de transition et d’expliquer comment une école d’ingénieurs, l’INSA, met en pratique l’étude du Shift project “Former l’ingénieur du 21e siècle” qui questionne les compétences et connaissances nécessaires face aux enjeux planétaires et comment l’Université de Rouen Normandie intègre des modules de formation sensibilisation aux enjeux du développement durable dans toutes ses formations.
 
Atelier 6 :  La dimension sociale : le pilier oublié des projets de transitions ?


La qualité de l’environnement dans lequel chacun vit et évolue, diffère considérablement entre quartiers, villes ou régions. Cette forme d’inégalité se cumule souvent avec les inégalités de salaires ou d’accès au travail puisque historiquement, la qualité de l’environnement a été un facteur de ségrégation sociale, ce qui a amené à concentrer dans les mêmes zones les populations les plus vulnérables, les risques environnementaux les plus graves, les industries les plus fragiles et les services publics les plus "pauvres".


Force est de constater que malgré des intentions sociales apparemment généreuses, les démarches de développement durable n’ont pas fait de l’équité sociale une forte priorité ; et l’on peut craindre malheureusement qu’une certaine conception du développement durable - privilégiant les solutions techniques et économiques – ne fasse que renforcer cette tendance. L’Agenda 2030 et ses 17 ODD a remis en avant l’importance d’objectifs sociaux communs, mais la concrétisation réelle d'actions concourant à ces objectifs semble toujours difficile.


Il est donc indispensable de faire émerger des projets de transition prenant comme socle cet impératif d’articulation entre les dimensions sociales et écologiques, et notamment prenant en compte les publics les plus vulnérables, davantage exposés aux risques de santé, aux difficultés de mobilité, à la précarité énergétique ou aux risques naturels.
 
Atelier 7 : La prospective comme outil d'accompagnement des démarches de transition.


La prise de conscience individuelle ou collective des problèmes climatiques et environnementaux, à l'échelle locale, nationale ou mondiale, est souvent le point de départ d'un engagement dans une démarche de transition. Une fois passée l'étape de diagnostic, il faut trouver les ressorts pour amener le groupe à se projeter dans le futur. Le détour par l'imaginaire peut s'avérer une approche intéressante pour envisager différentes trajectoires.

Entre scénarios catastrophes et monde idéal, comment la prospective peut servir à trouver des solutions dans le temps présent et à réorienter nos choix et nos stratégies pour s'engager dans une transition qui réponde véritablement aux enjeux identifiés ? Comment le fait de se projeter dans 30, 50, 100 ans peut servir de moteur pour passer à l'action et constituer un outil d'aide à la décision publique ? En quoi le détour par l'imaginaire peut servir pour lever des blocages et trouver des pistes d'action ?


Cet atelier sera l'occasion de présenter des retours d'expérience auprès de différents publics.


Atelier 8 : Les transitions, porteuses d’attractivité ?


Depuis la pandémie de COVID 19 et le déploiement du télétravail, les villes moyennes et les territoires ruraux sont devenus le symbole d’une meilleure qualité de vie, proche de la nature. Soucieux des conséquences du changement climatique, des touristes et consommateurs ont à cœur d’acheter plus durable et responsable. Enfin, les métiers de la transition attirent davantage de professionnels et de jeunes en quête de sens.

A travers des récits et témoignages d’acteurs, nous verrons comment des territoires, des entreprises, des acteurs socio-économiques s’adaptent et s’organisent pour attirer des jeunes, des nouveaux talents ou de nouveaux consommateurs, ou pour les maintenir ou les faire revenir en Normandie. Comment conjuguer attractivité et transition ?
 
Atelier 9 : Performance et comptabilité : comment mesurer ce qui compte réellement ?


Si les outils comptables permettent avant tout de rendre compte de la performance économique, ils peuvent aussi rendre compte de nos actes et décisions. Dans les entreprises engagées, les limites d’un modèle comptable focalisé sur le capital financier commencent à être questionnées : les enjeux planétaires poussent de plus en plus d’acteurs à souhaiter rendre compte également de leurs performances écologique et sociale. La comptabilité doit accompagner ces évolutions et devenir un levier des transitions.


De leurs côtés, l’Etat français et plusieurs collectivités ont déjà publié un “budget vert” ou évaluation environnementale/climatique de leur budget, qui doit nécessairement se coupler avec une stratégie de transition. Ils permettent de donner à voir les moyens alloués à la transition écologique mais aussi ceux qui vont à son encontre. Au-delà d’un objectif de transparence de l’action publique, ces exercices permettent de bâtir un langage partagé sur ces enjeux et constituent ainsi un levier essentiel pour faire de la transition écologique l’affaire de tous.


Ces exercices de budgets verts, de reporting extra-financier, de comptabilité intégrée, ou encore de comptabilité triple capital qui deviendront sans doute indispensables, voire réglementaires, nécessitent toutefois des méthodes, ainsi qu’un net changement d'état d’esprit.

Balade 1 : A la découverte d’un quartier en transition avec l’association Vent d’Ouest.


Créée en 2019, l’association de quartier Vent d’Ouest est ancrée dans les quartiers sud-ouest de Caen et a pour objectif de contribuer à la transition écologique à l’échelle des quartiers, en développant les partenariats, l’interconnaissance et la convivialité.


Porteuse des valeurs et idées diffusées notamment via Rob Hopkins, l’association entend construire et développer un projet de transition écologique à petite échelle en mettant l’accent sur le pouvoir du récit pour rendre désirables des modes de vie résilients, plus frugaux et coopératifs. L’association a ainsi articulé son action autour de trois piliers :

 

  • Mieux connaître et faire connaître le quartier (diagnostic partagé),
  • Animer le quartier et partager autour des enjeux de transition (culture commune), avec de nombreuses animations dans le quartier.
  • Dessiner ensemble le quartier en 2030 (vision partagée).

Laboratoire d’expérimentation travaillant sur un imaginaire collectif, Vent d’Ouest vous invite à partager son retour d’expériences pour organiser une communauté d’acteurs, concerter, ou co-porter des projets, lors d’une balade en vélo, ponctuée de plusieurs arrêts, qui vous permettra de débattre, de découvrir la démarche, les méthodes et les réalisations de l’association, sur son territoire d’expérimentation.

Pensez à vous munir de vêtements chauds imperméables. Attention la balade comporte quelques dénivelés. Départ et retour depuis le MoHo.
 
Balade 2 : Marche du temps profond avec le MoHo.


Venez découvrir et parcourir les 4,6 milliards d’années de l’histoire de la Terre, en 4,6 kilomètres. La marche du temps profond (Deep Time Walk) est une expérience collective de (re)découverte de la terre, de son évolution et de la place que l’humanité a prise dans cette histoire. La marche met en lumière l'héritage ancestral de l'humanité et donne à vivre l'interdépendance de la vie. Elle aide à comprendre le temps profond - l'âge très ample de notre Terre - et à explorer l'incroyable impact de notre espèce sur le fonctionnement de la biosphère. Ce parcours offre un regard transformateur pour s’interroger et savoir inscrire notre place dans l’avenir et le vivant.


Pensez à vous munir de vêtements chauds et de chaussures adaptées à la marche. Départ et retour depuis le MoHo.

Avec Eva MACAIGNE, Responsable Programmes Impact positif au MoHo

 

Spectacle : “Debout les vaches la mer monte, le spectacle”

Ce spectacle prend la forme d’une conférence théâtralisée, sur la thématique des conséquences du réchauffement climatique en Normandie. Le propos se base sur les conclusions du GIEC normand.

Il met en scène trois personnages : Bertrand Morvilliers, attaché de conservation du patrimoine et auteur de l’exposition du même nom, ainsi que les deux comédiennes de la Compagnie Auloffée, spécialisée dans les visites théâtralisées.

Le spectacle propose un tour de Normandie, où sont présentés les enjeux contrastés du réchauffement climatique dans notre région. Un support vidéo complémentaire permet de visualiser les différents acteurs et milieux abordés.

La mise en scène se développe sur la trame d’une conférence sérieuse, qui voit sa cohérence formelle exploser au fur et à mesure du spectacle, permettant par l’approche comique, de multiplier les points de vue et les approches de cette réalité complexe et des débats qu’elle suscite.

 

Intervenants :
Compagnie Auloffée
Elise
Le Port (à droite)
Gervaise
Hay (à gauche)
Nathalie
Buisson
Eva
Macaigne
Alice
Briant
Barbara
Nicoloso
Alexandra
Frontali
Sacha
Legrain
Nadège
Carlier
Julien
Buot
Fabien
Thoumire
Claude
Marange
Laurent
Fussien
Jean-Baptiste
Cazin
Simon
LUBAIS
Sabine
GUICHET-LEBAILLY
Nelly
tocqueville
Matthieu
CATTONI
15 novembre 2022
17h15 - 19h00

Rencontres, jeux et projection (Ouvert aux citoyens, aux habitants…)
Le MoHo
  • Projection du film « Les Gardiens du Climat » en présence du réalisateur Erik FRETEL et en partenariat avec la MJC de Bernay

 

  • Rencontres « Quel habitat pour demain en Normandie ? »

Face à l’urgence du changement climatique et aux crises sociétales, en partie, mises en exergue par la pandémie de COVID 19, l’urbanisme et l’architecture sont confrontés à de nombreux défis : réduire l’impact carbone des bâtiments et les consommations énergétiques, limiter l’artificialisation des sols en préservant le cadre de vie, réemployer des matériaux à des fins à la fois économiques et environnementales, se préparer au changement climatique et aux risques…

Quel était l’urbanisme d’hier ? Comment définir l’urbanisme et l’architecture aujourd’hui et comment habiterons-nous le territoire normand demain ?

Nos modèles d’habiter, de se loger nécessitent d’être questionnés. Quelles sont les solutions ou quels sont les projets qui se développent en région et ailleurs pour inspirer, imaginer des solutions pour bien vivre, bien habiter le territoire normand demain ?

Avec Isabelle Manescau, Philippe Solignac - Rencontre animée par Emmanuelle Onno

 

  • Accompagner les transitions par le jeu : expérimentez l'Escape Game sur la conso responsable (en continu)

Face à l’urgence sociale, environnementale et climatique, susciter et accompagner les changements de comportements en faveur de la transition écologique fait aujourd'hui consensus. Comment ne pas tomber dans un discours catastrophiste et pessimiste face à un constat de plus en plus alarmant ? Comment réussir à partager avec les publics les bonnes pratiques sans tomber dans un propos moralisateur et sujet à l'injonction ?

A travers le "Crash Test" d'un Escape Game sur la consommation responsable, cet atelier vous propose d'expérimenter une des nouvelles formes d'intervention en matière d'accompagnement à la transition. En s'appuyant sur des mécaniques ludiques et conviviales, ce jeu propose en effet d'aborder les thématiques et critères principaux de la consommation responsable... sans en avoir l'air ! Venez vous confronter aux énigmes, casse-têtes, jeux d'observation et nécessaires coopérations qui composeront ce futur outil de sensibilisation. En plein développement, vous serez aussi mis à contribution afin que le projet puisse se nourrir de vos connaissances et retours critiques constructifs.

Prêt à en découdre ?

Animé par Benoît Sébaut et Margot Lion-Mercier, coordinateurs de Normandie Equitable et Marie Baptistal, gérante d'Atome Game.

 

  • Jouer pour (se) sensibiliser à la transition écologique (en continu)

Convaincue de l’intérêt du jeu et des nouveaux récits pour accompagner les changements de comportements, l’association Les Vagabond.e.s de l’énergie proposent de vivre plusieurs formats, flexibles et adaptés aux temps disponibles, pour replacer le ludique et la coopération au cœur des animations. Ainsi, venez tester 6 jeux rapides, de 5 à 25 minutes, sur les thématiques de l’énergie, la biodiversité, le climat, les déchets ! Ou expérimenter le jeu « Inventons nos vies bas carbone » pour (re)découvrir la notion d’empreinte carbone moyenne et imaginer nos vies de demain en simulant des prises de décisions.

Animé par Clément Bresciani, association les vagadond.es de l'énergie

 

  • Jeu du territoire écologique (en continu)

Jeu coopératif sur la découverte des enjeux de transitions pour les territoires.  A partir des constats globaux et locaux, quelle stratégie choisir ? Quelles actions possibles ? Avec quels outils ? Autant de sujets que le jeu vous propose d'explorer et de vous approprier pour participer aux dynamiques de transitions.

Animé par Bertrand Robert, EcoPhile

 

  • Jeu "Agir ou subir" (en continu)

Développé par le CPIE du Cotentin, le jeu a pour objectif premier de provoquer du débat et la conscientisation face au changement climatique et à l'élévation future du niveau marin. Ce jeu de plateau, de compétition et de coopération, permet à tout un chacun de se positionner par rapport à l'idée de submersion marine.

Animé par l'URCPIE

Intervenants :
Nathalie
Soyeux
Pascal
Grihault
Erik
Fretel
Normandie
Equitable
Les Vagabond.es de l'énergie
Clément
Bresciani
Bertrand
Robert
Isabelle
Manescau
15 novembre 2022
17h30 - 18h30

Remise des Labels aux acteurs normands engagés dans des démarches de transition et des recommandations du dispositif ecHo
Le MoHo

En présence des autorités académiques et de la Région Normandie, des labels seront remis officiellement aux acteurs engagés dans des démarches de développement durable, en particulier les établissements participants au dispositif E3D animé par le GRAINE Normandie et son réseau.

Le dispositif ecHo animé par l'Institut International des Droits de l'Homme et de la Paix, prévoit un volet "recommandations" qui accompagne des jeunes normands à formuler des propositions d'action à soumettre aux pouvoirs publics et décideurs. A l'occasion des 5eme RNDD, deux jeunes participants à ecHo viendront remettre officiellement leurs recommandations à la Région Normandie. 

Intervenants :
Sacha
Legrain
Alexandra
Frontali
Nadège
Carlier
15 novembre 2022
18h30 - 22h00

Apéro – Concerts des Rencontres
Le MoHo

Evénement pionnier et exigeant dans sa démarche d'écoresponsabilité, le festival Chauffer dans la Noirceur, adhérent de Normandie Equitable, concocte un double-plateau avec Trotski Nautique et Strange O'clock, des artistes de son label Tour2chauffe. De quoi ambiancer la clôture de ces 5e RNDD ! 

Et pour accompagner cette soirée, le MoHolicious vous propose bières, cidres et jus en provenance directe de producteurs locaux et responsables. 

S'inscrire à l'événement
Tous les intervenants / exposants
Elise
Le Port (à droite)
Samuel
Aubin
Clément
Bresciani
Alice
Briant
Nathalie
Buisson
Julien
Buot
Nadège
Carlier
Matthieu
CATTONI
Jean-Baptiste
Cazin
Chaire de comptabilité écologique
Compagnie Auloffée
Nathalie
CORDIEZ-GAROUCHE
Emilie
Da Silva
Philippine
De Saint Remy
Michael
Dodds
Normandie
Equitable
France Nature Environnement
Erik
Fretel
Alexandra
Frontali
Laurent
Fussien
Pascal
Grihault
Sabine
GUICHET-LEBAILLY
Gervaise
Hay (à gauche)
Anne
HEBERT
Rob
Hopkins
Adèle
JANSON
Sacha
Legrain
Les Vagabond.es de l'énergie
Simon
LUBAIS
Eva
Macaigne
Isabelle
Manescau
Claude
Marange
Fabien
Nadou
Philippe
Nantermoz
Barbara
Nicoloso
Aurélien
Oosterlinck
REGAL
Bertrand
Robert
Nathalie
Soyeux
Fabien
Thoumire
Nelly
tocqueville
Lieu de l'événement

 

Le MoHo est un projet qui souhaite, par un lieu et une communauté grandissante, re-créer des coalitions autour des grands enjeux de Société. Pour porter cette vision, le MoHo s’est doté d’un lieu : 7500 m2 situé au cœur de Caen, en Normandie. 1500 m2 ouvert au grand public et un modèle intégrant une Fondation pour accompagner l’impact sur les sujets d’environnement et d’inclusion.

A travers des événements et des programmes, MoHo réunit des coalitions d’entrepreneurs, d’étudiants, de chercheurs, de corporates, d’ONG, d’artistes, de citoyens pour inventer le monde de demain et résoudre les grands défis d’aujourd’hui (Plastique, mobilité, biodiversité, inclusion, éducation...)

Une question sur l'événement ?Contactez-nous
Partenaires
Organisateurs
*
*
*
*

Les 17 ODD (Objectifs de Développement Durable) adoptés en 2015 constituent le cadre de référence pour les partenaires (collectivités, entreprises, associations, citoyens, etc.) soucieux de mettre en œuvre sur leur territoire à l’horizon 2030 des démarches de transition écologique et solidaire.

Véritable feuille de route, l’Agenda 2030 couvre l’intégralité des enjeux de développement durable : climat, biodiversité, énergie, eau, santé, éducation, réduction des inégalités, lutte contre la pauvreté, etc.

Elise Le Port (à droite)

Très jeune, Elise Le Port se passionne pour le spectacle vivant, une fois le
baccalauréat littéraire passé elle décide de rentrer à l’Université de Caen pour
commencer des études en Arts du Spectacle. Elle y fera une licence et continuera
avec un master recherche en études théâtrales.


Parallèlement à ses études elle commence un travail de mise en scène. elle écrit et
monte deux spectacles, Crab Island et Les Épaves. En plus de ces deux créations elle
travaille dans le milieu du spectacle vivant en étant assistante à la mise en scène et
également intervenante théâtrale dans différentes structures. Une fois son master en
recherche théâtrale passé elle décide de poursuivre ses études en se centrant cette fois
ci sur les questions liées aux publics avec un master en médiation culturelle. C’est là
qu’elle rencontre Gervaise Hay. Ensemble, elles se questionnent sur les liens entre
spectacle vivant, médiation et patrimoine culturel. C’est à partir de ces interrogations
qu’Auloffée voit le jour. 

Samuel Aubin
Directeur du Collège des transitions sociétales

Samuel Aubin est sociologue d’entreprise et dirige le Collège des Transitions Sociétales après y avoir coordonné le programme Transition Energétique & Sociétale depuis son lancement en 2015. Il a exercé en tant qu’intervenant en entreprise pendant une dizaine d’années au sein d’équipes pluridisciplinaires (sociologues, psychosociologues, psychanalystes). Il a aussi exercé comme intervenant dans le cadre de politiques publiques environnementales et d’aménagement du territoire (eau, énergie, transport). Il a alors travaillé plus particulièrement sur les dispositifs d’information et de participation du public. Il a coordonné, de 2011 à 2014, la recherche-action « Engagement sociétal des organisations et des personnes » de la chaire « Développement humain durable et territoires » à l’École des Mines de Nantes. Il a codirigé avec Carine Dartiguepeyrou et Bernard Lemoult l’ouvrage collectif « Territoires en transition énergétique et sociétale - Quel rôle pour les dynamiques collectives en Pays de la Loire? » L’Harmattan, 2018.
 

Clément Bresciani

Animé depuis plusieurs années par la curiosité de mieux comprendre le monde, notamment la conjoncture énergétique mondiale, et participant à des applications locales via mon métier, je veux être acteur d’une transition énergétique et citoyenne que je crois indispensable. Cette envie de voyage n’est pas neuve, mais ce qui m’a poussé à la mettre en œuvre est l’idée d’y associer une réalisation, de parcourir le monde avec un but et d’enrichir le monde autour de moi en m’enrichissant

Alice Briant
Directrice Animation territoriale et communication Ville de Malaunay

Formée en lettres et communication, écrivain public, Alice Briant défend depuis plus de 20 ans une communication et une ingénierie publique qui s’appuie sur le réel et tire parti des forces de chaque territoire en s’intéressant au récit qui le constitue. Responsable de la communication de l’Institut National des Sciences Appliquées de Rouen pendant 8 ans, puis Attachée du groupe écologiste à la Métropole Rouen Normandie 8 ans, elle a rejoint la Ville de Malaunay (www.malaunay.fr) en 2016 comme Directrice communication puis DGA en 2021.

Nathalie Buisson
Après avoir exercé différentes missions commerciales, d’exploitation et de gestion de patrimoine chez SNCF, au FRET et chez Gares&Connexions, Nathalie Buisson est coordinatrice adjointe du groupe SNCF en Normandie depuis 2021. A ce titre, elle coordonne les missions transverses aux différentes sociétés du groupe comme l’attractivité des métiers ferroviaires, les relations avec le monde éducatif et les jeunes, les démarches de RSE et le pilotage de la Fondation SNCF. Elle est également ambassadrice de SNCF pour la mixité.
Julien Buot
Directeur Agir pour un Tourisme Responsable

Originaire de Normandie et habitant à Bernay, Julien Buot est professionnel de l'animation de réseau, spécialisé dans le tourisme durable. Il est aussi secrétaire général du réseau interprofessionnel des Acteurs du Tourisme Durable (ATD), ambassadeur de Normandie Attractivité et personnalité qualifiée de Normandie Tourisme.
> https://www.tourisme-responsable.org/ 

> https://www.tourisme-durable.org/ 

> https://www.voyageons-autrement.com/les-projets-normands-de-julien-buot 

Nadège Carlier
Directrice du GRAINE Normandie

Directrice du GRAINE Normandie, Nadège Carlier coordonne la vie de l'association et de son équipe. Elle anime notamment, aux côtés de la Région Normandie, les travaux de l'Espace Normand de Coopération pour Accompagner la Transition Ecologique (ENCATE).

Descriptif du GRAINE Normandie : Réseau normand des acteurs de l'Education à l'Environnement et au Développement Durable (EEDD), le GRAINE Normandie accompagne depuis 1996 les structures d'EEDD dans leur développement. Convaincu que la protection de l'environnement et la transition écologique ne peuvent se faire sans éducation, son rôle est d'impulser des actions et de faciliter les dynamiques de coopération par l'accompagnement, la mise en réseau des acteurs et le développement de projets collectifs. Plus d'informations sur https://graine-normandie.net/

Matthieu CATTONI

Co-fondateur de l’association la Marette, en charge de la relation avec les entreprises et des partenariats.

La Marette coordonne notamment le salon de l'emploi durable "Le Normandurable". L'idée est née lorsqu’est paru en France un Manifeste étudiant pour un éveil écologique, signé par 32 000 étudiants déclarant leur refus de travailler au sein d’entreprises ne prenant pas en compte l’urgence environnementale.

La lutte doit attirer pour son objectif expectatif mais également pour ce qu’elle fait de nos vies, au présent, ici et maintenant. Elle doit nous rendre fiers et heureux d’agir ensemble Elle doit nous donner envie de nous tenir debout pour un idéal et un futur commun. Il nous faut sortir de ce sentiment d’impuissance.

 

 

Jean-Baptiste Cazin

Jean-Baptiste CAZIN est agent de développement à l’ARDES, Association Régionale pour le Développement de l’Économie Solidaire. Une de ses principales missions est d’accompagner des porteurs de projets et initiatives collectives en région, collectifs citoyens ou entreprises solidaires et autres projets d’utilité sociale ou environnementale. Certains projets sont menés aux côtés des collectivités sur des actions de transition citoyenne et environnementale. Parmi les projets accompagnés figurent notamment des tiers lieux citoyens, jardins partagés, initiatives autour du handicap ou bien des projets d’agriculture urbaine... Il anime des formations sur les démarches collectives et intervient à l’université sur des modules liés à l’entreprenariat, le développement durable ou l’économie sociale et solidaire. Autre mission de l’ARDES, l’animation de réseaux d’économie solidaire le concerne notamment par rapport aux jardins partagés et l’évaluation de l’utilité sociale.

Chaire de comptabilité écologique

Développer, modéliser, promouvoir et expérimenter des comptabilités en durabilité forte, pour mettre les systèmes comptables au service d’une transition écologique.

Compagnie Auloffée
Auloffée est une compagnie qui associe des comédiens, metteurs en scène et des
médiateurs culturels. Cette association est née de rencontres et d’amitiés puis d’une
envie de travailler ensemble en associant nos compétences.

En tant que médiateurs culturels, la question du lien avec le public est au centre de
nos interrogations ; comment créer de l’interactivité, transmettre des contenus tout en
favorisant l’échange et apporter un autre regard sur notre patrimoine culturel ? De ces
réflexions nous est venue l’idée et l’envie d’utiliser le théâtre comme médium. Par le
théâtre, des approches singulières et créatives deviennent possibles. Le spectacle
permet en effet la création d’univers sur mesure autour d’un objet culturel. Ainsi le
public est immergé dans une ambiance surprenante lui permettant de découvrir et de
regarder autrement. Le spectacle vivant permet d’animer ce qui peut paraitre
inanimé : un tableau, un château, un livre…

Mais Auloffée c’est aussi du théâtre de scène où des histoires de vie sont traitées avec
humour au sein d’un univers burlesque et décalé.

Retrouvez-nous également sur facebook: compagnie Auloffée
et twitter: @CieAuloffee
Nathalie CORDIEZ-GAROUCHE

Diplômée d’un DESS Génie écologique, Nathalie CORDIEZ intègre  immédiatement le mouvement associatif pour développer l’aspect transmission des savoirs et mobilisation du plus grand nombre sur les enjeux environnementaux. La suite de son parcours se déroule en collectivités territoriales au sein desquelles la mobilisation citoyenne et l’appui des acteurs associatifs ont permis d’accompagner la transition écologique des territoires.

Aujourd’hui à la Métropole Rouen Normandie, ses missions se focalisent principalement sur l’accompagnement aux changements de la transition sociale-écologique afin que chacun puisse devenir acteur de sa propre transition.

 

https://www.metropole-rouen-normandie.fr/

http://www.notrecop21.fr/

Emilie Da Silva

Animatrice du RÉGAL Normandie 

Originaire de Caen, Emilie Da Silva est coordinatrice de projets au sein du pôle éco-consommation et déchets de France Nature Environnement Normandie. Elle met son énergie au service de la recherche-action et de la mise en réseau des acteurs de l'alimentation durable.

Le Réseau pour Éviter le Gaspillage Alimentaire (RÉGAL) Normandie est une communauté de travail composée des acteurs régionaux de la chaîne alimentaire. Créée en 2014, elle a pour but d’accompagner et de faciliter la mise en œuvre de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

https://fne-normandie.fr

> www.regal-normandie.fr

Philippine De Saint Remy

Chargée de mission chez France Nature Environnement Normandie, Philippine anime le réseau Sentinelles de la nature dans les cinq départements normands. Cette plateforme citoyenne permet de signaler des atteintes et des initiatives favorables à l’environnement via une interface cartographique. Juriste formée en droit de l’environnement, elle accompagne les Sentinelles dans leur démarche auprès des autorités compétentes pour résorber ces dégradations.

https://fne-normandie.fr

https://sentinellesdelanature.fr

Michael Dodds

Anglo-irlandais d’origine et passionné de la Destination France, Michael travaille dans le domaine du tourisme et du marketing territorial depuis plus de 20 ans, soit en tant que Consultant, soit en tant que Directeur du CRT de Bretagne. Depuis septembre 2017, il défend les couleurs de la Normandie comme Directeur de l’Agence Normandie Attractivité. Et depuis avril 2018, il a pris les fonctions de Directeur du CRT de Normandie. Dans sa carrière, Michael a toujours défendu les principes de développement durable. Il est administrateur de l’association nationale Acteurs du tourisme durable.

 https://choisirlanormandie.fr/

Normandie Equitable

Normandie Equitable est un collectif de professionnel.les engagé.es qui veulent contribuer ensemble à la transition écologique. L'association s’appuie sur son réseau pour proposer des actions qui diffusent des bonnes pratiques, bonnes adresses, exemples concrets en matière de consommation responsable et au-delà. Ses principes d'actions ? Convivialité, créativité, décloisonnement, positivité !

France Nature Environnement

FNE Normandie est une fédération des associations de protection de la nature et de l'environnement agissant sur le territoire de la Normandie, membre du mouvement national France Nature Environnement. Nos missions consistent à contribuer à la préservation de la nature et de l'environnement en Normandie, ainsi qu’à promouvoir et soutenir les initiatives locales pour sensibiliser à la protection de notre milieu de vie.

Erik Fretel

Engagé de longue date pour la cause environnementale, Erik Fretel choisit le cinéma comme outil d'évolution culturelle pour faire grandir la prise de conscience. Adepte des docu-comédies, c'est avec le rire qu'il souhaite donner envie d'agir. Depuis 2008 et un premier film diffusé à l'ONU, il réalise des documentaires tel que "Vélotopia", "Bye bye pesticides" ou "Heulà ! Ça chauffe !" qui n'auront d'autre objectif que de sensibiliser un publique aussi large que possible.

Alexandra Frontali
chargée de mission à l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix

Alexandra Frontali est chargée de mission à l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix. Elle coordonne le programme d’éducation au développement durable ecHo, qui sensibilise les collégiens, lycéens, apprentis et étudiants normands aux Objectifs de développement durable. A ce titre, elle les accompagne dans la réalisation d’un projet de classe en faveur des ODD et recueille leur parole pour la transmission de recommandations auprès d’autorités locales et nationales. 

Laurent Fussien

Laurent Fussien est directeur général des services de la commune de Malaunay, ville normande de 6 200 habitants, engagée depuis 2006 dans une démarche de transition systémique reconnue en France et à l’étranger. Elle participe depuis deux ans, avec d’autres territoires pionniers et une vingtaine de réseaux à l’initiative de Loos-en-Gohelle, à la fondation d’une Fabrique des transitions capable de soutenir les initiatives des territoires.

Pascal Grihault
Directeur de la MJC (Maison des Jeunes et de la Culture) de Bernay

En sa qualité de directeur du Festival Génération Durable normand et coordonnateur du dispositif régional « Génération Demain » pour les lycéens, son expertise concernant les films environnementaux a amené naturellement Pascal Grihault à contribuer à la concrétisation du projet de film cinéma Les gardiens du climat d’Erik Fretel en assumant le rôle de producteur diffuseur avec le soutien de la Région Normandie.

Sabine GUICHET-LEBAILLY

Impliquée dans la construction de l’UE, mes choix professionnels intègrent la nécessité de la « relation à l’autre » et du bien commun.
Diplômée du second cycle de l’enseignement supérieur, experte en projet internationaux, j’ai étudié l’apprentissage interculturel (ICL) et la gestion de projets internationaux de jeunesse avec la Commission Européenne et le Conseil de l’Europe.
En 1999, je créée l’association OREADE et travaille à sensibiliser les jeunes européens et le public normand à l’importance du dialogue interculturel entre Européens.
En 2019, après 14 ans au service de la coopération internationale de la Région Normandie, considérant l’urgence, je décide de me consacrer à la lutte contre le réchauffement climatique, en particulier dans l’accompagnement des PME/TPE normandes à la transition énergétique et environnementale.
En 2021, nous créons NEODD 2030 avec les syndicats patronaux et les grandes entreprises normandes.
https://www.neodd2030.fr/

Gervaise Hay (à gauche)

Passionnée par le théâtre depuis son plus jeune âge, Gervaise Hay débute sa pratique très jeune.

Pour ses études supérieures, elle se dirige vers la section Arts du spectacle de l’université de Caen où elle obtient une Licence en Études Théâtrales. Ensuite elle part vivre à Prague. Elle participe à des projets, en tant que comédienne avec la Theatre Faculty of the Academy of Performing in Prague (DAMU) mais aussi en tant que performeuse pour le festival Take care of your square sur la place Wencelas de Prague (juillet 2013). De retour en France, elle décide de se consacrer à la transmission ; elle devient intervenante pédagogique théâtre.

Ces expériences ont motivé chez elle l’envie de reprendre ses études. Elle intègre donc un Master en médiation culturelle à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation de Caen. C’est au cours de cette formation qu’elle rencontre celle qui deviendra sa partenaire: Elise Le Port; 6 mois après l’obtention de leur Master, elles fondent la compagnie Auloffée.

Anne HEBERT

Vice-Présidente développement durable et Mobilité à la Communauté de Communes Côte Ouest Centre Manche

Rob Hopkins
Enseignant en permaculture et initiateur du mouvement villes en transition

Rob Hopkins est un enseignant britannique en permaculture qui lança en 2005 le mouvement villes en transition. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages à ce sujet comme The Transition Handbook ou 21 Stories of Transition (2005)

A partir de 1988 il dirige un monastère bouddhiste en Toscane. Il crée ensuite Baile Dulra Teoranta, un organisme dans le but de créer un écovillage. En 2005 il s'installe avec sa famille à Totnes en Angleterre où il cofonde la première ville en transition officielle. Aujourd'hui il tient son blog afin de partager les initiatives de villes en transition et particulièrement à Totnes.

Adèle JANSON

Chargée de mission transition énergétique à la Communauté de communes Côte Ouest Centre Manche.  Elle est notamment chargée du projet « Territoire Durable 2030 » au sein de la collectivité.

Sacha Legrain
Coordinatrice de projets en EEDD au GRAINE Normandie

Diplômée du master GREEN en sociologie (spécialisé dans les questions environnementales). Coordinatrice de projets du GRAINE Normandie depuis avril 2022, elle met son énergie au service des dispositifs pédagogiques et projets du GRAINE, en collaboration avec les adhérents.

Les Vagabond.es de l'énergie
L'association Les Vagabond.es de l'énergie agit en Normandie en tant qu'acteur de l'éducation à l'environnement, avec comme spécialité les questions énergétiques et les voyages, portés à travers le monde par plusieurs de ses membres depuis la création de la structures en 2009.

L’éducation populaire est au cœur de sa démarche, par des actions autour des jeux, des débats, des jeux de rôles, mais aussi une démarche ludique pratique via des ateliers de cuisine solaire, la découverte des low tech ou encore la visite de sites de production d’énergie.
Simon LUBAIS

Directeur Associé Audit - KPMG France
Président NEODD2030
En charge du métier Audit pour le HUB Audit Normandie Sud et Ouest, plus particulièrement spécialisé dans l'audit des sociétés cotées et filiales de groupes cotés ou de groupes étrangers, mais aussi de belles PME/ETI Normandes. Après un passage de 2 années en Expertises-Comptable, une première tranche de 6 années en Audit à Paris, 5 années de consulting en Restructuration, de retour au Pays en 2001 pour y pratiquer l'Audit en Normandie.
https://www.neodd2030.fr/

Eva Macaigne
Fonction Eva Macaigne, MoHo: Responsable MoHo Impact Club & Programme manager 

Convaincue de la force du collectif pour inventer le monde de demain, Eva Macaigne a rejoint en 2020 l’équipe MoHo, www.moho.co, premier collider européen, qui crée des coalitions hybrides, pluridisciplinaires et intergénérationnelles sur les grands enjeux de Société.
Spécialisée dans les nouveaux modèles de transition écologique à travers son parcours à l’EMLyon et à l’université de Berlin, Eva est responsable du MoHo Impact Club et anime des programmes multi-acteurs sur les sujets d’environnement et d’inclusion.

 

Isabelle Manescau

Isabelle Manescau est architecte-conseil de l’Etat pour la DRAC Normandie. Elle est Présidente honoraire des architectes conseils de l’État. Elle est architecte associée de maast architecture.

Isabelle Manescau et François Marzelle se sont associés pour créer maast architecture en 1990 après avoir été lauréats des Albums de la jeune architecture et de l’EUROPAN. https://www.maast.fr

L’expérience de maast architecture offre à la fois une vision globale et synthétique liée à l’urbanisme et au paysage, ainsi qu’une connaissance technique et architecturale liée à la réalisation de bâtiments, principalement du logement. Ils ont remporté :

-l’Europan Pays-bas en 1990,
-les Albums de la jeune architecture en 1990,
-le Prix d’architecture de la Première oeuvre en 1994, pour la réalisation d’une résidence-foyer de 103 studios dans le quartier des Chartrons à Bordeaux.
-la Villa Médicis Hors les Murs en 1997.
-le Palmarès des réalisations Europan 1 à 4 en 2005.
-le Lauréat du Prix spécial du Jury "Construction bois des Hauts de France 2021”

Claude Marange

Claude Marange est coordinateur du projet ClimatSup  l'Institut national des sciences appliquées (INSA) pour le Groupe INSA. Il est co-auteur de l'ouvrage "Former l’ingénieur(e) du XXIe siècle" en partenariat avec le Shift project.

Fabien Nadou

Fabien Nadou est professeur associé en économie territoriale et a rejoint l’EM Normandie en 2014. Il a dirigé le master Stratégies de Développement & Territoires jusqu’en 2019 et le Département « Economie, Territoires et Développement durable » de l’Ecole (2017-2018). Il est aujourd’hui membre du comité national stratégique Territoires d’Industrie auprès du Ministère de l’Economie et de l’ANCT.

Ses recherches portent sur l’intermédiation territoriale, les stratégies et figures du développement économique territorial. Il s’intéresse aux relations de coordination entre acteurs, aux ressorts de l’économie territoriale, aux écosystèmes territoriaux d’innovation et à l’aménagement économique.

https://www.em-normandie.com/fr/fabien-nadou

 

Philippe Nantermoz
Consultant indépendant - ancien PDG de Legallais


 

Barbara Nicoloso
Directrice de Virage Énergie

Barbara Nicoloso est directrice de l'association Virage Énergie. Elle est l'auteure du Petit Traité de Sobriété Énergétique (Éditions Charles Léopold Mayer, 2021) et de l'ouvrage Engager des politiques locales de sobriété (Le Passager Clandestin, 2022). Elle est également administratrice d'Enercoop Hauts-de-France et enseignante à Sciences Po Lille.

Aurélien Oosterlinck

Écologue de formation, diplômé par ailleurs d'un programme en économie, finance et management, Aurélien Oosterlinck coordonne la Chaire Comptabilité écologique, portée par la Fondation AgroParisTech, lancée en 2019 à l'Unesco, pour une durée initiale de 5 ans.

Il est, par ailleurs, en charge du pilotage d'un groupe de travail "économie et biodiversité" à l'Observatoire National de la Biodiversité (ONB), de l'Office Français de la Biodiversité, membre de l'équipe de recherche du programme "Écologie et Philosophies comptables" du département "économie et société" du Collège des Bernardins, et chef de projet, en partenariat avec le WWF France, du "Lab Capital Naturel", lancé en 2021 lors du Congrès International de l'UICN, à Marseille.

 

REGAL

Le Réseau pour Éviter le Gaspillage Alimentaire (RÉGAL) Normandie est une communauté de travail composée des acteurs régionaux de la chaîne alimentaire. Créée en 2014, elle a pour but d’accompagner et de faciliter la mise en œuvre de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Bertrand Robert

Professeur de sciences économiques et sociales, spécialisé en économie de l'environnement au lycée agricole de Sées. Concepteur et animateur de différentes manifestations de cinéma. Elu à la Ville et la Communauté Urbaine d'Alençon de 2008 à 2020, en charge du développement durable et de la transition écologique. Initiateur des agendas 21 successifs des deux collectivités et pilote de la transition écologique territoriale. Intervenant auprès de l'ADEME, du CNFPT et à l'Université de Caen en master de psychologie sociale. 

Nathalie Soyeux
Médiatrice Enjeux Climat et Société, à la MJC de Bernay

Journaliste, titulaire d’un master 2 Climat et Médias, Nathalie Soyeux conçoit des outils pédagogiques autour de films et intervient en priorité auprès du public lycéen. Le concept du « comics » pédagogique « Les gardiens du Climat » spécial Normandie, fait la jonction entre son approche journalistique et ludique par l’esthétisme. Objectif : être un levier facilitateur de l’appropriation des enjeux clé en créant des liens qui font sens avec le quotidien du public normand.

Fabien Thoumire

Responsable su service RS&DD de l’Université de Rouen Normandie depuis janvier 2011
Co-fondateur et administrateur du CIRSES
Consultant Stratégie Développement Durable et RSO - 2008 à 2013
Chargé de mission Environnement - Ag. Rég. Env. Haute-Normandie - 1998 à 2008

Nelly tocqueville

Nelly Tocqueville est conseillère municipale déléguée à la Transition Ecologique et Solidaire de la commune de Maromme, ville de plus de 10 500 habitants. Engagée depuis plusieurs années sur la conduite d’actions environnementales, la Ville de Maromme a souhaité accélérer sa transition en élaborant un agenda 2030 dont le lancement a débuté en 2022 avec l’appui d’un comité citoyen constitué en mars dernier. Celui-ci accompagnera les élus et services de la Ville en lui apportant son expertise d’usage et des propositions sur les volets environnemental, économique et social.

L’approche systémique et multi-partenariale de cette démarche est fondamentale. Il est indispensable de prendre en compte pour Maromme ces 3 volets et de prendre en considération la vision et les propositions de l’ensemble des acteurs du territoire pour un projet soutenable et durable »

 

 

La Région Normandie, première Région de France à avoir adopté un Plan de prévention et de gestion des déchets (PRPGD) a inscrit des objectifs ambitieux en termes de prévention mais également de valorisation des déchets, et plus particulièrement sur les biodéchets. Ces objectifs étaient une déclinaison de ceux de la la loi TECV qui imposait, entre autres, le tri à la source des biodéchets pour l’ensemble des producteurs au 1er janvier 2025.

Le PRPGD a également inscrit d’autres objectifs en lien avec la production de biodéchets :

• réduction du gaspillage alimentaire à hauteur de 50% entre 2015 et 2021, et 75% entre 2015 et 2027;

•réduction de la production des déchets verts à hauteur de 15% entre 2015 et 2021, et de 30% entre 2015 et 2027 ;

Ainsi et pour accompagner les territoires dans l’atteinte de ces objectifs, la Région a mis en place en 2019 un accompagnement inédit des collectivités maîtresses d’ouvrage en matière de gestion des déchets, en proposant, en partenariat avec la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRDJSCS), de mettre à leur disposition des volontaires en service civique pour qu’ils exercent des missions d’ambassadeurs du tri dans les territoires.

Ce sont 55 léopards du tri formés au tri à la source et la collecte des restes alimentaires, au compostage de proximité, et sur la lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective (établissements scolaires, hospitaliers, autres) qui ont œuvrés sur le territoire et ont permis de de réduire la production normande de biodéchets.

La loi Anti-gaspillage et économie circulaire (AGEC) adopté en février 2020 a retranscrit les objectifs européens des directives cadre déchets et avance ainsi l’objectif de généralisation du tri à la source des biodéchets d’un an (31 décembre 2023), pour tous les producteurs ou détenteurs de biodéchets, y compris les collectivités territoriales dans le cadre du service public de gestion des déchets et les établissements privés et publics qui génèrent des biodéchets.

Au vu de cet objectif réglementaire de plus en plus proche, la Région a décidé dès décembre 2020 de lancer un appel à projet co-porté avec l’ADEME Normandie sur la mise en place du tri à la source des biodéchets. Ainsi des financements importants ont été déployés pour accompagner les territoires normands dans l’atteinte de cet objectif. Ce sont 4 sessions, programmées de fin 2020 à fin 2022, qui ont été pensées pour accompagner les territoires au mieux dans leur transition, soit 39% des collectivités normandes.

la Région ne s’est pas limitée au volet « collecte » mais s’est également intéressée au volet « traitement » des biodéchets et plus particulièrement à leur valorisation pour contribuer entre autres, à l’atteinte des objectifs de 65 % de valorisation matière d’ici 2025 et la réduction de 50 % de stockage  des déchets non dangereux non inertes d’ici 2025, inscrit dans le PRPGD. Ainsi la Région et l’ADEME Normandie, ont lancé un AAP à destination des entreprises et des collectivités qui souhaitaient se doter d’un décontionneur ou d’un hygiénisateur et donc être en capacité de valoriser les biodéchets en Normandie, soit sous forme énergétique (biogaz) soit sous forme organique (compostage et méthanisation). Le soutien de la Région et de l’ADEME est non seulement d’apporter une aide financière mais également d’accompagner les porteurs de projets dans une approche territoriale cohérente et de mettre en place un partenariat multi-acteurs afin de garantir le respect mutuel des engagements sur chaque étape de la filière.